Quelques exemples de phrases à dédier à un ami décédé

Quand un ami nous quitte, la douleur est souvent égale à celle d’un membre de la famille. Un ami, surtout s’il est avec nous depuis de nombreuses années, devient comme un frère, une sœur, c’est lui que nous appelons dans les moments de difficulté mais aussi de joie, de bonheur.

La perte d’un ami, un épisode douloureux

Un ami est quelqu’un qui nous a vu grandir, tomber et qui nous a peut-être aidé à nous relever, bref, il fait partie de nous. Alors quand nous le perdons, pour toujours, c’est terrible et nous voulons que le monde entier sache combien il était important pour nous, qui il était, qui il était vraiment, sans rien laisser au hasard. Sans laisser les autres parler de ce qu’il a fait, de son comportement, mais surtout nous aimerions que chacun connaisse les anecdotes les plus drôles, les plus douces, celles qui nous font comprendre combien cette personne était importante pour nous et combien de moments nous avons vécus ensemble.

Parfois, pour des raisons de coutume et de tradition (ou simplement parce que l’on cherche quelque chose qui puisse combler ce grand “vide”), il est demandé de faire imprimer des images saintes ou des photos. Derrière la photo se trouve une courte dédicace.

Rendre hommage à un ami

Vous trouverez ci-dessous quelques phrases d’affection et de souvenir qu’il pourrait être approprié de dédier à notre ami, à la fois derrière la photo, mais aussi à inclure dans un discours commémoratif à prononcer devant d’autres amis et parents :

– Réconfortez-vous avec moi, vous tous qui m’étiez chers.
Je quitte un monde de chagrins pour un royaume de paix.
Votre mort inattendue et rapide laisse un grand vide parmi tous ceux qui vous aimaient.
Dans leur esprit, votre mémoire sera toujours vivante.

– Bon, honnête et travailleur, aimé et estimé de tous, il laisse sur terre les traces lumineuses de ses grandes vertus.
– Vous qui l’avez connu, vous qui l’avez aimé, souvenez-vous de lui devant le Seigneur.

– Laissez tous ses proches dans une profonde tristesse.

– S’est sereinement endormi dans le Seigneur après une vie entièrement consacrée à la famille et au travail.
Un mari et un père exemplaire laisse à sa femme et à ses enfants un héritage de foi et d’amour.

– Donnez, ô Seigneur, à son esprit le repos éternel et votre lumière brille dans ses yeux.

– Ne pleurez pas mon absence, je suis béni en Dieu et je prie pour vous.
Je t’aimerai du ciel comme je t’ai aimé sur terre.
Son image était dans la mémoire de ceux qui la chérissaient.

– Nous ne l’avons pas perdue.
– Elle a habité devant nous à la lumière de Dieu.

– L’honnêteté était son idéal, son travail, sa vie, sa famille, son affection.
Ses bien-aimés et amis chérissent dans leur cœur le souvenir.

– Daigne, ô Seigneur, ne pas séparer au Ciel ceux que tu as si étroitement unis sur terre.

– A tous ceux qui l’ont connu et aimé afin que sa mémoire reste vivante.

– Celui qui vous a connu vous a aimé, celui qui vous a aimé vous pleure.
– Que l’aube de chaque jour t’apporte le baiser de maman et papa.
– Ceux que nous avons aimés et perdus ne sont plus là où ils étaient, mais sont toujours et partout avec nous.
– Je t’aimerai du ciel comme je t’ai aimé sur terre.
– En mémoire de tous ceux qui t’ont aimé et maintenant dans la mort, souviens-toi.
– Les morts ne sont pas absents, ce sont des invisibles qui gardent leurs yeux pleins de lumière dans nos larmes.
– Personne ne meurt sur terre tant qu’il vit dans le cœur de ceux qui restent.
– Ses proches chérissent dans leur cœur le souvenir.
– Nous ne perdons jamais ceux que nous aimons, afin que Celui qui ne peut être perdu puisse les aimer.
– Allez ! Mes enfants. Et faire revivre le souvenir de ce jour. J’ai terminé mon parcours. C’est à vous maintenant, marchez, reprenez votre souffle et partez ! Sous quelques cieux que ce soit que ton cœur t’apporte, ne perds jamais la confiance, la dignité, l’amour.
– Ta paix est placée dans mon cœur, afin que je puisse donner la paix à tous ceux que je rencontre.

– Je ne meurs pas, je viens à la vie et tout ce que je ne peux pas vous dire ici-bas, je vous le ferai comprendre du ciel.

– Avec un regret et une tendresse infinis, nous nous souvenons et prions pour vous.

– Votre mémoire sera toujours vivante dans leur âme.

– Dans votre regret, quelque chose naît en nous : la confiance que vous vivez dans le Christ.

– Il a survécu dans la mémoire de ceux qui l’ont aimé.

– A ceux qui l’ont connu et aimé afin que sa mémoire reste vivante.

– Ne me demandez pas pourquoi je vous ai quitté. Souviens-toi seulement du bien que je t’ai voulu.

– Ta mort inattendue et rapide laisse un grand vide parmi tous ceux qui t’ont aimé.

– L’amour de la famille, la joie du travail, le culte de l’honnêteté étaient des réalités lumineuses de sa vie.

– Son exemple rend sa mémoire plus chère et vénérée.

– Un court sommeil et on se donne l’éternité. Il n’y aura plus de mort. Et toi, la mort, tu mourras.

– Que Dieu t’accorde, au ciel, la paix des justes.

– Plus fort que la mort est l’amour.