Comment faire face à la période de deuil ?

Le deuil est un moment très compliqué dans la vie de chacun, mais en même temps c’est quelque chose que nous devons tous affronter tôt ou tard. Notre société occidentale moderne a tendance à ne pas traiter le thème de la mort, mais plutôt à le reléguer aux oubliettes, en proposant une image de l’homme et de la famille comme symbole de bonheur, d’insouciance et d’immortalité. En fait, la confiance dans le progrès, dans la science et la médecine, nous fait paraître presque immortels, ou en tout cas, la mort est souvent considérée comme quelque chose qui ne nous concerne pas directement, mais qui a à voir avec un autre malheureux loin de nous.

Quand la mort d’un être cher nous affecte directement, nous nous sentons étourdis et nous ne savons pas comment réagir, comment nous comporter, parce que tout semble si difficile et insurmontable. Après un certain temps, nous éprouvons généralement toujours des difficultés à nous remettre de cette perte. Cela nous donne le sentiment d’être incapable de réagir, et souvent seule une réflexion approfondie sur notre propre personnalité, l’aide d’un ami, la participation à un groupe d’aide ou le soutien d’un conseiller peuvent nous mettre sur la bonne voie pour surmonter notre chagrin.

Faire au mieux son deuil

Nous voulons ici donner quelques conseils à ceux qui, en ce moment, tentent de surmonter un deuil, en soulignant également les différentes phases qui le composent.
Le deuil entraîne chez la personne qui subit de profonds changements dans sa vie, un état de confusion, de perte de repères, en particulier lorsque le défunt est un parent. Lors de la perte d’un enfant, les parents se retrouvent dans une dépression profonde car cette situation est contraire à l’ordre naturel des choses. Habituellement, ce sont les enfants qui voient mourir leurs parents. Si on regarde bien, les enfants peuvent être orphelins mais il n’y a pas de mot pour la perte d’un enfant.

Cet état de chaos peut entraîner un manque de confiance en soi, un isolement et une perte de motivation. Nous sommes violemment obligés de reconnaître que la mort est une partie inévitable de la vie, et que tout ce qui est vivant est voué à périr tôt ou tard. Dans les cultures orientales, on réfléchit beaucoup sur le thème de la mort, mais pas pour provoquer un sentiment d’angoisse continu, au contraire, pour souligner l’importance et le caractère unique de la vie de chacun.

Les étapes du deuil

Le deuil peut être défini comme un processus d’adaptation physique et émotionnelle au stress, causé par la perte d’un être cher. C’est le moment où nous traitons la douleur due à l’absence irréparable d’une personne avec laquelle nous avons partagé tant de moments de notre vie, bons ou mauvais et à laquelle nous tenions énormément.

Les étapes de ce processus peuvent être résumées comme suit:

Il y a le choc initial, qui conduit à un fort désespoir, une désorientation, un rejet de la réalité et provoque dans certains cas une apathie et dans d’autres cas l’exact contraire, c’est-à-dire, une hyperactivité. Il est certain que toute notre vie en est affectée, de l’appétit au sommeil en passant par la sexualité.

Il y a ensuite l’étape de la prise de conscience de la perte, qui se produit en retraçant la nature de la relation avec l’être aimé, tant dans ses aspects positifs que négatifs. À ce stade, on peut éprouver des sentiments particulièrement forts, tels que le désespoir, la nostalgie, la colère, le ressentiment, les regrets et la culpabilité.

Enfin, il y a l’acceptation de la perte, avec le développement d’une nouvelle relation intérieure avec la personne disparue.

La réorganisation de sa vie, quand on se sent à nouveau prêt pour une vie sereine et des relations avec les autres à nouveau satisfaisantes.

Alors, combien de temps faut-il généralement pour faire son deuil ? Chaque personne évolue à son propre rythme et a sa propre façon de réagir, il n’y a donc pas de réponse valable pour tout le monde. De toute façon, il est irréaliste de penser que nous pouvons passer cette phase rapidement. En fait, le deuil est une véritable blessure et le processus de guérison nécessite du temps et des soins appropriés.