Les différents types d’urnes funéraires

L’urne cinéraire, ou urne funéraire, est essentiellement un vase destiné à recueillir les cendres du défunt, et peut être constituée de différents types de matériaux: pierre, marbre, bronze, albâtre, céramique, verre. Généralement, l’urne funéraire est de forme circulaire et se compose d’une base concave qui recueille les restes du défunt, et d’un couvercle, scellé ensemble par soudage.

Il est nécessaire de fermer l’urne par soudure , afin d’éviter que les cendres ne se dispersent sans autorisation: en effet, la loi italienne ne prévoit pas la possibilité de disperser les cendres du défunt sans avoir préalablement reçu l’autorisation des autorités compétentes. Les données de la personne décédée peuvent être saisies sur le devant de l’urne funéraire : nom et prénom, date de naissance et décès.

Choisissez l’urne

Presque tous les salons funéraires qui s’occupent également de la crémation , offrent aux clients un vaste assortiment d’ urnes, également conçu en tenant compte des goûts des clients et des proches. En fait, ils sont souvent décorés de reliefs à la main et personnalisés. Ceux qui choisissent une urne funéraire en bois, par exemple, peuvent demander un type particulier de bois précieux et une incrustation décorative spécifique.

Certaines agences préparent les urnestrès particulier: par exemple, ils sont faits pour ceux qui ont fait partie des forces armées, en utilisant les couleurs de l’arme à laquelle ils appartiennent et en décorant avec les symboles des différentes forces armées auxquelles ils appartiennent. Très spécial, pour les fans les plus avides, réalisé sous la forme d’un ballon de foot et décoré aux couleurs de leur équipe préférée.

Urne cinéraire à l’extérieur du cimetière: quand peut-elle être placée?

L’urne funéraire doit également être en matériau résistant et incassable, comme l’exige la loi  (lettre d du paragraphe 14.1 de la circulaire min. Sanitaire N. 24 du 24/6/1993) . Pour l’inhumation de l’ urne, le matériel doit être conforme à la loi  article 75 alinéa 1 DPR 285/90  et n’est pas possible dans toutes les régions d’Italie.

Les urnes peuvent être placées à l’intérieur du cimetière, mais aussi hors du même et dans un autre endroit. L’Etat autorise, de manière ordinaire, le placement hors du cimetière,  en cas de :

  • Mise au tombeau dans une chapelle noble (à l’extérieur du cimetière)
  • Cendres familiales: la conservation de l’urne par les membres de la famille dans un endroit autre que le cimetière, o
  • Je confie des cendres personnelles
  • Inhumation privilégiée: inhumation à l’intérieur d’édifices publics, de lieux de culte, ou de siège d’associations de personnes importantes et selon les dispositions de la loi de l’art. 105 du décret présidentiel 285/90.

Quelles sont les méthodes de placement?

Si l’urne cinéraire est placée au cimetière, plusieurs solutions sont possibles. En effet, il est possible d’enterrer à l’intérieur d’un puits à l’intérieur d’une structure sépulcrale servant de fosse funéraire, uniquement si le règlement municipal de la police mortuaire le prévoit.

Une autre façon de le placer dans le cimetière est celle de l’inhumation dans des niches, des niches, des temples, des ossarini ou des édicules. Enfin, l’urne doit être enterrée dans toute la fosse, même si les règles en vigueur en matière de cimetière exigent l’inhumation. L’enfouissement des cendres n’est en fait légal que s’il est inséré dans une urne biodégradable  et s’il existe une loi municipale ou provinciale spécifique qui le permet.

Enfin, il appartiendra à  la Municipalité d’établir les taux  de conservation de l’ urne à l’intérieur du cimetière, tant pour les particuliers que pour les associations, qui varieront selon l’emplacement, le type d’inhumation et la hauteur de la rangée dans laquelle le urne sera placée.