Inhumation : Inhumation en pleine terre ou en caveau funéraire

caveau funéraire

Organiser des obsèques requiert un budget assez important. À part le choix du mode de sépulture (crémation ou inhumation), il faudrait également penser à réaliser les démarches nécessaires pour être réglo devant la loi. Dans le cas de l’inhumation selon guide-obseques.com, lequel est l’idéal : en pleine terre ou en caveau funéraire ?

L’inhumation, c’est quoi au juste ?

L’inhumation désigne l’acte de mise en terre d’un défunt. C’est le mode de sépulture le plus courant en France, mais on l’appelle souvent « enterrement ». Cela peut être réalisé au cimetière ou dans un domaine privé, selon le choix de la famille. En général, ce sont les pompes funèbres qui s’occupent en partie ou en intégralité de l’organisation des obsèques.

L’inhumation se distingue de la crémation par le fait que le corps est posé dans un cercueil dans son lieu de repos et la décomposition se fait naturellement. Tandis que pendant une crémation, le corps est transformé en cendres et est placé dans une urne cinéraire. Ensuite, ce sont ses proches qui décident de les disperser ou de les conserver dans un endroit privé !

Mais quelle est la différence entre inhumation en pleine terre et en caveau ?

Le choix de la pleine terre ou du caveau dépend du budget de la famille. Certes, la différence est assez importante. On remarquera alors que le caveau est plus onéreux. Toutefois, c’est l’idéal pour une inhumation. En fait, la construction est en béton et l’intérieur se divise en plusieurs départements appelés « cases ». L’avantage est que le cercueil résistera des années au changement de température et à l’humidité.

En outre, l’inhumation en pleine terre n’est pas conseillée. Il s’agit d’enterrer le défunt dans un trou creusé dans un cimetière. Le cercueil va s’user rapidement à cause de l’humidité et du poids du sol. En comparant le prix et les travaux à effectuer, le caveau permet d’économiser sur les prochains enterrements. Il n’est plus nécessaire d’acheter un cercueil, puisque ce dernier est réutilisable. De même, la famille n’aura pas à apporter des réparations ou des modifications pendant de longues années. Donc, il n’y aura qu’un seul grand investissement qui permettra d’anticiper les évènements futurs.

Combien peut coûter une inhumation ?

Pour une inhumation en pleine terre, les frais de creusement vont gonfler la facture des pompes funèbres. La valeur moyenne de cette prestation est de 400 €. Dans le cas d’une construction de caveau, la note varie selon le nombre de places sollicitées. Mais comptez entre 500 à 2000 € pour un caveau modeste. Si vous souhaitez ajouter une pierre tombale, cela va également booster la facture.